Directeur des Missions France de Médecins du Monde, Jean-François Corty présente un panel loin d’être exhaustif, mais éloquent des actions et enquêtes de terrain menées par l’association. Elles mettent en évidence l’impact de dispositifs juridiques contre-productifs en matière de santé publique et de respect des droits fondamentaux et conduisent de fait, en plus des effets de la crise, à produire de la sur-précarité et de la stigmatisation à l’encontre des migrants. L’auteur montre également comment la migration interroge la pratique des soignants en induisant des innovations structurelles et opérationnelles qui éprouvent les stéréotypes sanitaires et xénophobes.