Le ministre du Trésor polonais a annoncé que 12,5 milliards d'euros seraient investis d’ici à 2020 tandis que l'exploitation commerciale de ces gisements, actuellement interdits en France, pourrait débuter à partir de 2014.